Flexitarisme > Végétarisme > Végétalisme

Sur l’échelle de la consommation de viande voici le schéma de l’humain actuel, si ces notions de consommation alimentaires vous semblent encore floues:

+

Omnivorisme (la majorité des humains comme vous le savez probablement) >

Flexitarisme ( omnivore repenti qui rechute à l’occasion pour le plaisir de l’appel de la carne) >

Végétarisme (les végétariens ne mangent aucun être vivant, et non pas même les poissons ! Ceux ci sont des pesco-végétariens ) >

Végétalisme (Au top de la chaîne « restrictive, ils ne mangent aucun produit dérivé de la surexploitation animale et font souvent partie de réseaux de protestation actifs contre les zoo, les mielleries, etc…) 

Le flexitarisme est une excellente solution pour tous ceux qui souhaitent contribuer à des actes de consommation alimentaire éco-responsable, et aussi on ne se cachera pas, faire de grosses économies à l’épicerie, sans pour autant renoncer complètement à la viande. De nos jours, être flexitarien est souvent le précurseur d’être végétarien; en consommant moins de viande, on a tendance à se rendre compte qu’on aime moins la chair, et que peut complètement s’en passer pour trouver ailleurs tous les nutriments dont nous avons besoin (attention à la vitamine B12 toutefois, que l’on ne trouve que dans la viande et qui est indispensable et assimilable par l’organisme a un tout petit niveau; regardez cet excellent article sur la B12 de Vegecru!).

Bien sûr les détracteurs diront que ne manger que des légumes traités chimiquement n’est pas bon du tout pour la santé. Si vous connaissez un ou une personne végétalienne, vous savez que vous avez déjà envié une fois le contenu de leur boîte à lunch ! La grande majorité des personnes qui font le choix de ne pas consommer de viande, sont aussi concernées par le fait de manger de façon très diversifiée, et très « agriculture biologique » ou « fait moi-même », puisqu’ils ne peuvent se permettre entre autre de manger un fruit sans sa peau ! Le problème du cumul alimentaire de pesticides ne se pose donc que très rarement. L’argent économisé en viande, permet de plus d’augmenter la qualité de sa consommation de légumes, féculents, produits laitiers ou simili-laitiers le cas échéant.

De plus de nos jours, plusieurs personnes se retrouvent  » contraintes  » à adopter un semi-végétalisme en raison de la bête noire des nouvelles générations d’humains: les allergies et les intolérances alimentaires ! Mon garçon de trois ans refuse la viande, est allergique aux œufs et préfère le lait d’amande et les desserts de soja/soya, voyez comme l’évolution est faite, y aurait-il un gène du végétalisme précoce ? :o) Toujours est-il qu’il m’est nécessaire d’adapter mes recettes afin de végétaliser les « indispensables » gastronomiques occidentaux (mayonnaise, croissants, crêpes, etc…) et que encore une fois, internet, m’offre une multitude d’inspiration avec les milliers de cuisiniers créatifs et audacieux qu’il expose !

émoticone

Un site de référence pour toute personne voulant en savoir plus sur le mode de vie végétarien est donc Vegecru , réalisé à la perfection, il vous guidera à travers  le processus de transition vers une alimentation plus herbivore et répondra très probablement à toutes vos questions, même celles que vous n’imaginiez pas encore !

Un autre excellent site pour vous donner quelques idées de menus est Vivre VG. A voir absolument !

Pour les classiques, la mayonnaise végétalienne du site Les Herbes aux soins est à essayer! Sur le même site, un plus original tofu popcorn est un obligatoire pour les soirées « fast food » style veillée de hockey ou de superbowl !

Pour en apprendre de bonnes sur tous les types de régimes, le docteur bonne bouffe est là pour vous! Mention spéciale pour l’excellent graphisme de ce site!

Pour la diversité, que vous ne mangiez pas de sucre (la coach grano approuve!) ou pas d’œufs, végétarien, ou sans gluten, chacun y trouve pour son compte chez Miss Recipe

Pour de délicieuses recettes, je crois qu’on ne les présente plus au Québec, mais pour tous les visiteurs à l’international, à ajouter dans vos favoris absolument: Les Gourmandises d’Isa, Trois Fois par Jour et ma foi, oui, le seul et unique Ricardo.

Pour les québécois cette fois, je tiens absolument à vous présenter ce chef de talent pour lequel ma passion ne connait absolument AUCUNE LIMITE; Monsieur Bernard, et sa cuisine à tomber par terre. Il m’a appris a faire mon premier gâteau Opéra et embellit ma vie chaque jour un peu plus !

Illustration: Nations Unies pour l’alimentation et l’Agriculture (http://www.fao.org/resources/infographics/infographics-details/fr/c/382090/)

 

Pour les bébés veggies, j’ai très hâte de découvrir au Québec le livre d’une blogueuse de renom, Antigone XXI ! Et pour les grands veggies, j’aime beaucoup le site de l’association végétarienne de Montréal

Enfin pour les amateurs de la version plus scientifique de ce que l’on mange, un seul incontournable ici, le nutritionniste urbain.

Ce sera tout pour le moment mais je sais que j’en oublies ! Faîtes le moi savoir ou revenez souvent pour voir les ajouts :o) ils seront faits d’une couleur différente !

Bon appétit !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s