Fabriquer sa peinture écologique durable

media-20160316 (2).jpg
Photographie: Tous droits réservés@ Ma Coach Grano 2016, V.R.

Avec cette recette que j’utilise qui nous vient de la tradition ancestrale suédoise, vous allez pouvoir peindre vos murs et boiseries de façon économique, ultra simple et vraiment durable; méticuleusement réalisée, elle durera plusieurs années !

Dans la version suédoise,  un pigment rouge provenant de résidus miniers de la Grande montagne de cuivre de Falun est utilisé pour colorer. Celui-ci est très concentré en métaux cuivre,  plomb et zinc, ce qui en fait une peinture très durable, fongicide et bactéricide mais toxique. Ici nous remplaçons donc ce pigment par des terres naturelles, ou des pigments végétaux que l’on peut trouver dans les boutiques un peu grano de matières premières pour création de savons, bougies, etc.

Cette peinture étant dépourvue de composés synthétiques, ne dégage aucun COV et est évidemment bien moins néfaste pour l’environnement et l’Homme.

Avant de commencer, consultez impérativement ceci.

Ingrédients: 

  • 1 L d’eau
  • 200 g de pigments colorés (terre naturelle, par exemple l’ocre qui est un pigment très opaque protègeant efficacement le bois des rayons ultra violets responsables de son grisonnement.)
  • 100 g de farine
  • 100 mL d’huile de lin
  • 12 ml de savon noir (optionnel)

Préparation

  1. Dans une casserole, porter l’eau à ébullition.
  2. Y délayer la farine et cuire 15 minutes (ou jusqu’à obtention d’une pâte lisse), en mélangeant constamment (pensez au robot ou au mixeur plongeant pour cette étape) 
  3. Ajouter les pigments (et en option pour de la peinture murale durable, 30 g de sulfate de fer) et  mélanger pendant 15 minutes encore.
  4. Ajouter l’huile de lin, et mélanger…oui c’est bien ça, 15 minutes.
  5. Ajouter le savon liquide, mélanger, retirer du feu et laisser refroidir.
  6. La peinture est prête! Vous pouvez ajouter un peu d’eau au besoin si la texture ne vous convient pas.

Le mélange de farine et d’eau peut éventuellement fermenter en fonction de la température d’entreposage et de l’exposition à l’air. Conservée dans un endroit frais et un contenant hermétique, comme pour tout produit fait-maison, contribuera à allonger la durée de vie du produit non utilisé. Pour une surface durable comme les murs de la maison, il faut repasser une couche un an ou deux après la première application et ajouter éventuellement un 30g/ L d’eau de sulfate de fer (additif alimentaire) au mélange si on ne veut pas repeindre trop souvent.

Recommandations

  • Ne pas appliquer au soleil ou sur un bois trop humide. La température doit être au dessus de 5°C (41°F).
  • Pour du bois neuf, utiliser une couche d’apprêt, constituée de la peinture diluée avec 15 à 25% d’eau.
  • Attendre au moins 24 heures pour appliquer la seconde et dernière couche.
  • Il est fortement recommandé de repasser une couche environ deux ans après la première application. C’est ce qui protégera le bois en moyenne pour une dizaine d’années.
  • Plus le pigment utilisé pour la couleur est foncé, mieux celui-ci résistera au temps.
  • Les surfaces peintes ne nécessitent pas d’entretien particulier et sont lessivables à l’eau savonneuse.
  • Afin de raviver la couleur avec une nouvelle couche de peinture, aucun besoin de ponçage; on peut nettoyer à l’eau savonneuse et repeindre la surface directement.

Source des informations complémentaire : l’excellent article d’Artdec, tous droits réservés

Publicités

5 réflexions sur “Fabriquer sa peinture écologique durable

    1. Coucou ! Tu n’as pas tort les pigments (des micas principalement dans les petites boutiques que j’ai vu) sont chers mais c’est une question de priorités personnelles quand on sait tous les composants volatils de nos peintures classiques! Ca ne me revient pas trop mal je trouve autour de 20 dollars pour 2L de peinture dont je connais chaque ingrédient, sachant que je les utilise pour peindre à peu près tout dans mes bricolages de réutilisation 🙂 Cela est plus interessant financièrement que la peinture écolo de grande surface. J’achète chez tockay et karmapigments selon mes besoins, voici les liens (http://www.tockay.com/fr/produits/couleurs/pigments-secs-kreidezeit et http://www.kamapigment.com/store/index.asp?lang=0&catpage=500 ) si tu veux te faire une idée.Mais tu peux aussi magasiner les prix parmis les diverses boutiques du Québec (http://cosmetiquesnontoxiques.net/liens/ ). Merci de ton commentaire, je pousserais mes recherches sur la question pour trouver LE pigment québécois parfait c’est certain qu’on a d’autres pigments avec de belles propriétés, mais dans tous les cas, l’idée de la peinture suédoise semble une bonne solution face à la présence abondante de peintures faites en Chine !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s