Cheveux VS Hiver prise II !

Ce printemps/hiver 2016 ( on ne sait plus vraiment quoi cette année), a le don de nous faire tourner en petites bourriques ! Puisque le froid polaire a décidé de re-pointer le bout de son nez dans nos contrées alors que j’avais entamé ma petite cure chevelue de fin d’hiver, me voici contrainte d’y mettre un terme puisque je me retrouve à nouveau avec une jolie tuque (ou bonnet pour les non-québécois !) sur la crinière ! Ah! Ce bain d’huile d’olive, mes cheveux redevenus si définis, forts et brillants, on se dit à dans quelques semaines à nouveau…L’occasion pour moi, inspirée par les judicieux commentaires d’une de mes Granos en devenir (ou qui l’est probablement déjà d’ailleurs puisqu’elle en connaît beaucoup sur le sujet !) de faire le point sur LA BASE, le B.A.Ba des cheveux, hiver comme été: l’alimentation, et autres petits secrets de beauté capillaire ! 

Winter, Redhead, Female, Portrait, Cold, Girl, Outdoor

Nourrir sa fourrure

On ne le répétera jamais assez, TOUT ce que l’on voit à l’extérieur, reflète ce qui se passe à l’intérieur de votre corps ! Pas à 100% évidemment, brûlez vos cheveux au fer plat tous les deux jours et vous aurez beau boire de l’huile d’argan au shaker (pitié, ne faîtes pas ça, c’est seulement une blague ! Quoi que si vous la choisissez bien…), vous risquez quand même de ne plus avoir un fil sur la caboche d’ici 5-10 ans. Mais tout de même, je dirais que 80% du travail d’entretien capillaire se fait par…l’alimentation, l’hydratation et votre forme physique en général !

Et si vous avez déjà lu mon petit guide de l’alimentation grano, vous savez sur quels aliments je vais vous lobotomiser encore, ça aussi on ne le dira jamais assez: choisissez d’intégrer à votre quotidien les aliments les plus favorables à l’équilibre de votre corps ! Les professionnels de la santé et de la médecine complémentaire peuvent vous conseiller à ce niveau si vous voulez un avis fiable mais pour l’essentiel je pense qu’on reviendra toujours aux valeurs sûres:

 

Les protéines  Bon, celle là, on ne vous la fait plus, aujourd’hui tout le monde sait bien où trouver les protéines, merci industrie du fitness ! Par contre, si après avoir cliqué sur le lien vous restez surpris, jamais au grand jamais je ne saurais vous suggérer de consommer du cheval (j’en tremble rien qu’à l’écrire) ou d’autres viandes,à charge de revanche, je vous conseille plutôt ce superbe article qui vous expliquera Pourquoi (et comment) consommer moins de viande !

Le fer : Le minéral de carence par excellence ! Par qu’un dossier complet et professionnel vaut 1000 élucubrations de votre coach, voici : Source des diététiciens canadiens. 

Le zinc : Encore une fois,  en ce qui concerne ces précieux minéraux: un dossier complet vaut 1000 blablas, voici: Source des diététiciens canadiens.

Le magnésium :  Il supporte plusieurs fonctions de notre organisme, et il aide particulièrement au sommeil, encore une fois: Source des diététiciens canadiens.

Les omégas 3 : L’huile de lin, l’huile de coco, l’huile d’olive, les graines de lin et de chia, les noix de Grenoble, le saumon, la truite arc-en-ciel, les sardines. En suppléments, il est possible de trouver: l’huile d’onagre, l’huile de bourrache, l’huile de krill. Voici: Source des diététiciens canadiens.

La vitamine B12 : La vitamine qui fait cruellement défaut aux végé-* puisqu’on ne la trouve exclusivement dans la viande ! Heureusement, il se fait des suppléments biologiques qui aident un peu (même si la vitamine est fixée très difficilement, que ce soit issue de la viande ou des compléments, il faut essayer de l’associer avec des éléments favorisant son assimilation comme on le fait avec le fer, ou le zinc). Apprenez-en plus à ce sujet avec le guide que connaissent tous les végé-*  et évidemment, votre Source des diététiciens canadiens, pour vous servir !

La biotine (B8) :

Les bactéries intestinales d’un corps humain en santé produisent généralement une quantité suffisante quotidienne de biotine.

 

Toutefois, on peut quand même mettre toutes les chances de son côté en consommant ;

LES ALIMENTS LES PLUS RICHES EN
BIOTINE – VITAMINE H
gelée royale
levure de bière
légumineuse
lentille
soja
foie de bœuf
son
germe de blé
bette à cardes
tomate
laitue romaine
carotte
amande
jaune d’œuf
avocat
poisson gras – saumon
chou-fleur
maïs
céréale entière
flocons d’avoine
riz brun complet
noix et graines
kéfir-yogourt-lait-fromage

Source: www.1001-fruits.com

En résumé, pour tout ce petit monde, votre consommation modèle pour de beaux cheveux (et pas seulement les cheveux !) donne:

  • poisson (évidemment, s’il est élevé dans une piscine stressante pleine de pipi de ses frères et sœurs qui sont aussi ses beaux-parents, ou dans une eau radioactive et pleine de pétrole, peut-être pas…à quand l’élevage de poissons à domicile ?) ,
  • légumineuses
  •  verdures (choux, herbes aromatiques, salades, germinations, pousses, etc… tout ce qui est de couleur verte)
  • et noix !

Enfin, la levure de bière semble être aussi un excellent complément pour la pousse capillaire ! Et oui, on ne vous avait pas dit que les végétariens et les végétaliens avaient de beaux cheveux ? C’est chose faite maintenant !

Une fois que vous aurez bien mangé, vous pourrez alors expérimenter raisonnablement les masques nutritifs qui vous conviennent !

Hydrater sa crinière

Boire beaucoup d’eau est évidemment encore la première étape et la plus importante ( boire de l’eau reste quand même la meilleure façon de s’hydrater n’est-ce pas ?!)!

Vient ensuite le miracle de la nature: le gel d’Aloe Vera (ou Aloès ). A boire ou à tartiner sur votre crâne (les deux c’est encore mieux), n’oubliez tout de même pas de diffuser le gel tout le long de votre chevelure, et je le recommande vivement aux hommes (ou femmes ceci dit) à cheveux courts, pour qui ce sera encore plus facile ! Par contre, l’effet gel sera bel et bien là, et n’est pas forcément agréable si non désiré.

Pour mieux comprendre la distinction entre nourrir et hydrater son cheveu, voici cet article très joliment expliqué de Beautylicieuse.

Mon principe d’hydratation du cheveu est le suivant:

Dans un vaporisateur, 80% d’eau, 20% d’huile végétale (olive, ricin, jojoba, coco…) (on n’oublie pas d’agiter avant emploi) et quelques gouttes d’HE de tea tree et de ylang ylang.

Le beurre de karité, de mangue ou de cacao sont aussi très efficaces pour sceller l’hydratation (c’est-à-dire conserver l’eau à l’intérieur du cheveu). Les huiles essentielles telles que l’ylang ylang, la bergamote et la citronnelle favorisent l’ouverture des cuticules capillaires afin d’absorber l’hydratation. L’huile d’Argan est un superbe atout par temps hivernal car elle hydrate instantanément le cheveux.

Si vous avez des cheveux bouclés/frisés/crépus (qui par leur structure sont souvent plus secs ), cet article est tout à fait approprié.

Briller jusqu’aux pointes !

Découvrez ici comment avoir des cheveux brillants du jour au lendemain (ça fait rêver non?) Je vous y recommande surtout les deux types de rinçages (selon la couleur de vos cheveux!), qui font partie intégrante de mes soins capillaire ! J’ajoute à cela un rinçage au vinaigre de cidre bio après le shampoing à l’occasion, ainsi qu’un bain (léger) d’huile d’olive une bonne fois par deux semaines.

En Hiver, brossez très doucement vos cheveux pour ne pas les briser plus que le froid ne le fera (ou ne les brossez pas du tout s’ils sont bouclés, oui, oui , vous lisez bien mais attention, entretenez les par contre avec des huiles ainsi qu’avec vos doigts en guise de peigne !). Essayez aussi au maximum de ne pas colorer vos cheveux (que ce soit naturellement ou pas!), ni de les mettre en pli trop fréquemment (lisser, boucler, re-lisser).Je vous suggère les bons vieux bigoudis pour la nuit après le bain du soir, vraiment génial et sans chaleur dénaturante ! Pensez à protéger vos cheveux de l’extérieur comme je l’ai dis dans mon article précédent sur le sujet avec un bon chapeau ! Finalement, en plus des levures de bière, l’huile de poisson est aussi un excellent complément à ajouter à votre routine pour l’hiver (omégas 3 !).

Ainsi, en attendant cet été, l’hiver, ce sont les cheveux qu’on fait huiler !

En bonus

Mon masque délice capillaire pour un cuir chevelu impeccable

Ingrédients:

Réalisation:

Mixer à la fourchette 1 bonne cuillère de miel de Manuka, 1 bonne cuillère de yaourt biologique, 1 délicieux quart de banane un peu trop mure. Appliquer sur un cuir chevelu très propre et laisser poser 15 minutes. Rincer avec soin et répéter une autre fois dans la semaine.

 

Publicités

6 réflexions sur “Cheveux VS Hiver prise II !

  1. Génial, super article. Tu m’as bien fait rire avec ton huile d argan à boire, J’en frémi d’avance. La levure de bière c’est top, mais c’est hyper calorique, alors attention.et puis une huile vraiment géniale pour les cheveux et pas chere, le canola! Personne n’en parle parce cela n’est pas vendeur, ne fait pas rêver, mais elle est fine, pas hyper grasse et les cheveux l’adorent et elle leur rend bien, essaie tu m’ en donnera des nouvelles. BISES sous la neige

    Aimé par 1 personne

    1. Oh merci pour toutes ces précisions, mes articles ne sont pas de vrais articles sans tes bons commentaires, définitivement ! As-tu une huile de canola à me recommander qui soit de bonne qualité ? Je savais qu’elle avait d’excellentes propriétés (notamment celle d’être l’huile aux meilleurs gras sur le marché) malheureusement il me semble aussi que c’est une des huiles les plus massacrées dans son procédé de fabrication par l’industrie alimentaire et je ne parviens pas à trouver une huile biologique à 100% de canola (je dois avouer que je suis aussi une grande malade de l’huile d’olive alors je ne cherche pas longtemps haha) ! Je prendrais bien de ta connaissance avec grand plaisir !

      Aimé par 1 personne

    1. Merci 🙂 C’est tellement un bon choix l’huile de coco, beaucoup de références en matière de beauté capillaire bio la recommandent! Personnellement, j’adore tout de la noix de coco, surtout en cuisine, quel trésor de la nature ! Belle journée à toi aussi !

      Aimé par 1 personne

    1. Alors la, tu m’en apprends une bonne je ne savais pas ça du tout, c’est très intéressant ! La modification génétique n’est pas un mal en soi selon moi, cela comme pour tout dépend des moyens, du but et de la mesure. Transformer sur le long terme des plantes avec des gènes d’autres plantes ou des sélections non naturelles, pour qu’on puisse manger autre chose que des patates, c’est avec plaisir ! Mais faire grossir des tomates en leur insérant des gènes de poissons ou de scorpions pour qu’elle soit plus attrayantes,ça m’intéresse moins. Et rendre des souris fluorescentes en les modifiant génétiquement alors ça c’est non, non, non et non pour moi. J’aime beaucoup la boutique en ligne d’Avril je l’ai découverte il y a peu de temps au salon Manger Santé, je vais essayer ça merci beaucoup !!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s