Il y a périmé ET abîmé !

13178873_1621677911489855_2518280814837060516_n
Son Altesse Royale la Bengale joue avec du colorant alimentaire périmé dans de l’eau de récup’, sous le regard supérieur du Docteur Flippe !  Tous droits réservés @Ma Coach Grano 2016.

 

Souvent un des jeunes hommes partageant mon quotidien vient s’écrier l’air déconfit: « mais que fait ce truc périmé (et encore scellé) dans le frigo ! » Voilà comment aujourd’hui, où l’Homme atteint les sommets de sa grandeur scientifique, un produit qui sent bon, qui est encore bien beau et qui ne demandait surtout rien à personne, se retrouve dans la poubelle,  car on a eu le malheur d’y inscrire quelques chiffres…Alors comment les industriels font-ils pour déterminer la date exacte à laquelle mon morceau de pain ne sera plus mangeable? Haut les mains ! Ce fromage délicieux est périmé depuis 3 jours…est-ce grave docteur ? Vais-je survivre ?

Mon témoignage…

Docteur Flippe : Vous venez de consommer du fromage périmé. Il se peut que vous développiez une sensation d’inconfort, des petits boutons ou même que vos yeux gonflent…surveillez bien les symptômes ! Si vous vomissez de façon incontrôlée, il va falloir songer à contacter les urgences…

Ta Coach Grano: C’est ok doc, je fais ça souvent, j’ai congelé ce fromage il y a 3 mois alors pour tout te dire, je ne sais même pas à quel point il est périmé maintenant…

Docteur Flippe en mode stupeur et tremblements: Nous allons devoir procéder à un lavage d’estomac ! Vos heures sont peut-être comptées !

Ta Coach Grano: Je ne pense pas, lorsque nous consommons quelque chose qui n’est pas bon par erreur, notre corps ne tarde pas longtemps à nous le faire savoir…passé 6h je pense que je peux considérer être sauvée… Et puis, le plus souvent ça sort naturellement, par le bas, ou par le haut, laisse-tomber le lavage doc !

Docteur Flippe: Mais, vous n’avez donc pas entendu parler des bactéries et champignons pathogènes potentiellement mortels qui se développent dans la nourriture vous ! Ce n’est pas pour rien qu’il y a des dates de péremption !

Ta Coach Grano: En fait, oui les dates de péremption font office de prévention pour des aliments susceptibles d’avoir « tourné » ou développé des champignons (mais bon mortels, n’exagérons rien,on mange quand même bien le fromage bleu !).Mais avant et surtout, c’est un moyen pour les compagnies de se prémunir en justifiant une perte de goût ou de qualité de leur produit par leur durée de « vie ». Une prévention n’est pas une obligation ! Du riz périmé aura peut-être un goût légèrement différent, mais moi, je ne l’ai jamais remarqué,et je mange encore du riz que j’avais acheté il y a 5 ans !

Docteur Flippe, découragé: Vous devez arrêter c’est pas possible ça…

Ta Coach-je-sais-tout-Grano: Mais voyons, les cas d’intoxications alimentaire dûes à de la péremption sont de l’ordre de combien? 10%?  Le véritable danger vient du fait de ne pas laver ses légumes ou ses champignons pleins de terre et d’engrais (matière fécale), de couper sa viande crue (riche en bactéries !) sur la même planche que ses légumes, de consommer un aliment moisi qui sent fort et qui a un aspect différent de l’ordinaire…Le problème se trouve plus souvent dans les aliments industriels qui sont en contact avec toutes sortes de surfaces très peu stériles avant d’être emballés; en privilégiant le fait-local et fait soi-même, on  met toutes les chances de son côté d’avoir des produits exempts de pathogènes. Il ne faut pas non plus omettre que certaines surfaces, biologiques ou non, sont des vecteurs bactériens incroyablement puissants: une morceau de poulet laissé à température ambiante plusieurs heures, une omelette oubliée sur le comptoir d’un buffet, ou…des pousses et germinations bio non lavées qui seront plus susceptibles à la maladie puisque non traité synthétiquement !… Dans ce cas, il faut être conscient qu’on prend un risque en mangeant ! Mais bien sûr, le danger majeur, c’est de manquer d’informations sur la question, et de croire qu’une date de péremption vous changera la vie. Ici au Québec, on parle de gros bon sens, doc !

Et oui, je me prend pour une grande comme ça des fois, il faut bien que ça ait quelques avantages de faire de la microbiologie! 

En cas de doute sérieux, mieux vaut jeter que de risquer une intoxication. Redoublez de vigilance si vous avez des enfants ou des intolérances alimentaires.

gaspi.png
Illustration: Tous droits réservés @ Ma Coach Grano 2016

 

Attention aux viandes qui composées de 50 à 60% d’eau, favorisent la croissance d’éléments indésirables. Manipulez-les avec soin (=touchez la le moins possible avant cuisson!), cuisez adéquatement et respectez les dates de péremption (avec l’option toujours de les congeler crues ou cuites. On ne re-congèle par contre jamais un produit décongelé, à moins de l’avoir congelé cru, et de le recongeler cuit !). Evitez de laisser traîner la viande trop longtemps au réfrigérateur ou au congélateur. Sinon, faîtes comme moi (alerte embrigadement !) et testez le végétarisme (:P).  Et ne ce cédez pas à cette technique de cuisine de Chefs de mettre de la javel dans votre eau de lavage, ce n’est vraiment pas génial des légumes au chlore ! Un bon jet d’eau froide et éventuellement une petite brosse propre pour frotter la terre bien accrochée, et ce sont  90% des problèmes qui sont évités…enfin je pense car je n’ai jamais connu d’intoxication à la carotte… aux fruits de mer et au poulet par contre j’en ai vu assez souvent et ce, malgré le respect des règles d’hygiène !

 

A Lire Absolument pour tout savoir sur la conservation des aliments (Le Repaire Des Sciences

Publicités

Une réflexion sur “Il y a périmé ET abîmé !

Les commentaires sont fermés.