Culture et écologie: CD ou MP3, livres ou Ebooks, blog ou presse écrite ?

Cela faisait quelques temps que nous ne nous étions pas assis, devant nos ordinateurs, pour réfléchir ensemble. Le sujet du jour, touche le domaine culturel, et comme nombre de ceux mêlant modernité ET respect de l’environnement, il nous mène vers un véritable dilemme personnel.

Est-ce une attitude plus eco-responsable d’écouter un CD que d’avoir un compte Spot*fy pour écouter des mp3 (ou mp4-5-6? Les trucs de jeunes, je ne sais pas si ça fonctionne comme les Ail-phones je suis peut-être déjà dépassée?) ?

Intuitivement, la fabrication d’un CD (compact disc) est évidemment un processus polluant puisqu’il y a création d’un produit tangible.Il faut extraire du pétrole et bien d’autres matériaux pour le construire, payer des employés (pas dans des industries locales évidemment, mais je suis tannée de répéter les mots Asie et exploitation partout dans ce genre d’articles !), puis consommer encore du pétrole pour le transporter jusqu’au client final. Mais selon un rapport réalisé par MusicTank (PaidContent), il serait des fois plus écologique d’acheter un CD que d’utiliser les systèmes de streaming et autres technologies permettant l’écoute d’une chanson sur un appareil multimédia. Le constat vaut pour ceux qui ont l’habitude d’écouter et de ré-écouter souvent les mêmes chansons. Est-ce votre cas ?

Quelle est votre opinion sur la question? Dans tous les cas, ce n’est pas toujours si simple de s’offrir une vie plus simple !

Ou alors;

Alternative: Aller voir un concert acoustique. En plus de la musique, on peut avoir la chance d’avoir une dédicace/autographe/signature sur notre chandail (Tshirt, en québécois ndlr.) et au moins on va être sûrs que celui-ci ne finira jamais à la poubelle !

L’inconvénient est que si l’on doit convier un « band » (groupe de musique, ndlr*)  à chaque souper romantique et « party » de fête…la facture risque d’être plutôt salée. A moins de songer à tous ces jeunes artistes désireux de se faire connaître en vous donnant un concert privé contre menu salaire ? D’une pierre, deux coups !

Sources:

  • Numerama et son article qui a répondu à mes questions sur la fabrication d’un CD.
  • Slate pour une explication complète et appuyée scientifiquement qui mérite d’être lue

 

 

Est-ce plus polluant d’encourager l’achat de livres en version papier qu’en version électronique (pdf, epub…)

Le même principe s’applique en ce qui concerne la littérature. A priori, le livre serait évidemment plus polluant d’autant plus qu’il contribue au phénomène de déforestation massive (le fait-il ?)… Mais, cette infographie du mouvement Idecologie remet les choses en perspective:

Alors le Ebook, écologique ou pas ? Si vous lisez vraiment BEAUCOUP de livres, se procurer des livres « neufs » en format électronique est bien sûr plus intéressant. Mais tâchez alors de ne pas lire pendant que votre appareil est en charge ! Lisez sur un ordinateur ou une tablette à multifonctions plutôt que d’acheter un appareil spécial pour ebooks, le but étant de ne pas produire un nouveau déchet uniquement en vue de lire des ebooks. Si vous n’êtes pas un très grand lecteur, la bibliothèque reste la meilleure alternative selon moi. Si vous tenez vraiment à acheter vos livre, les milliers de boutiques de livres d’occasion tout comme les sites de revente (Kijiji, Momox-shop, etc.) sont les alternatives à mettre en priorité.

Alternative: Aller voir un de nos talentueux conteurs du Québec (Cher Fred Pellerin, je t’invite à te joindre à moi sur la plage de Capbreton…) !

A préconiser auprès des éditeurs: Le grano à la côte; imprimez les nouveaux livres sur du papier recyclé avec des encres écologiques faîtes à partir de légumes avariés ! Une maison d’édition écolo serait vraiment un beau projet d’affaire.

Sources:

  • Zen&colo et son fabuleux article qui a suscité chez moi le besoin d’enquêter sur cette question.

 

Quid de la rémunération de l’auteur / artiste ?

 

Le seul et unique argument qui me pousse personnellement à me procurer un produit culturel neuf…est le soucis de la rémunération de l’auteur. En tant que travailleur, j’aime savoir que mes efforts sont récompensés. Il me plaît donc d’acheter un livre papier à l’occasion lors d’un salon ou l’auteur me présente lui-même son oeuvre par exemple, ou lorsque je suis vraiment satisfaite du travail d’écriture en gardant en tête qu’après lecture, j’offrirais ce livre à un ami, une bibliothèque ou une école. J’avoue ainsi délaisser de temps à autres la dimension écologique pour favoriser la dimension humaine.

Finalement, évitez d’accumuler vos livres comme vos CD sur vos étagères, c’est le plus important. Offrez-les à vos amis, recyclez les en tout ce que vous voulez avec les milliards d’idées de DIY… Et vous aurez compris que le principe s’applique aussi au Blog vs Magazine papier…Il serait préférable de se concentrer sur l’un ou l’autre ce qui est de moins en moins dans la tendance de nos amis de la presse  (magazines disponibles en kiosques et en format électronique, blogs transformés en livres papiers, etc…); il est temps de se reprendre en main.

Le projet 1 blog = 1 arbre est une initiative intéressante pour ceux qui comme moi…abusent de la planète dans un but de proximité sociale avec le monde entier via internet, jetez-y un œil.

Afficher l'image d'origine
Eclats de CD pour une jolie guitare. (Source: vivre demain )

Bilan: Adaptez vos choix de consommation à…votre consommation !

Ah, que feriez-vous sans votre coach…n’est-ce pas ?

Bien plus que ce que votre coach ferait sans vous,

donnez-nous votre opinion sur le sujet 🙂

Publicités

12 réflexions sur “Culture et écologie: CD ou MP3, livres ou Ebooks, blog ou presse écrite ?

      1. Complètement ! Je n’aime pas trop ce sentiment lié à la prise de conscience d’un truc qui serait évident si on prenait seulement le temps d’y penser…comment ca s’appelle deja… Ah oui…la culpabilité! Va falloir que j’aille planter pas mal d’arbres pour rattraper je coût écologique de mon blog, je m’y engage !

        Aimé par 1 personne

      2. Concentrons nous sur le positif et essayons de limiter et compenser largement le négatif. Si mon blog, mon livre ou ma musique permet à quelqu’un dans le monde de se sentir mieux, à une exploitation ou une injustice d’être corrigée, etc., alors il mérite qu’on s’y attarde. Réduire le contenu superflu et « cyber-polluant » afin d’aller droit au but est par contre quelque chose auquel je vais sérieusement penser!

        Aimé par 1 personne

  1. C’est vrai qu’on ne s’imagine pas qu’internet à l’échelle mondial, c’est beaucoup de clics et énormément de consommations !
    Quand j’y pense, certaines enseignes ne donnent plus de tickets de caisse mais te l’envoie par mail par geste écologique, mais l’un comme l’autre c’est de la consommation en watts !

    Aimé par 2 people

    1. Tout à fait ! Ce que je retiens c’est que chacun de nos gestes aussi insignifiants qu’ils nous paraissent auront des répercussions, négatives ou positives sur notre environnement, et qu’on ne pourra jamais être sûr de faire les bons choix, mais au moins on peut toujours essayer et continuer à chercher comment s’améliorer…

      Aimé par 1 personne

  2. super partage, ca fait reflechir en tout cas sur la mode de consommation
    Mais, on ne peut plus se passer de l’internet et de tout cce qu’il a produit comme le blog, les sites…
    passe une très bonne journée
    bisous

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s