SideWays, la Web-série sociale inédite…

Vous avez aimé le film Demain en 2016? Vous adorerez la série SideWays en 2017. Les épisodes SideWays présentent des personnes et des projets inspirants qui nous donnent des pistes pour agir à notre tour, ici et maintenant, pour un monde plus solidaire. Cliquez sur le camion pour accéder aux vidéos gratuitement ! < Prochaine Heure du Thé/Discussion d’épisode: Janvier 2017 > sans tarder car les places … Continuer de lire SideWays, la Web-série sociale inédite…

Les Supers Granos de l’été 2016

Entrepreneuses inspirantes: La Folle Théière Sherbrooke, QC, Canada A la découverte de l’existence de son restaurant/ salon de thé La Folle Théière, j’ai tout de suite été emballée à l’idée de te rencontrer la co-propriétaire, Emilie pour en savoir plus! A mon sens, thé et végétalisme, sont des points gagnants pour une entreprise moderne, axée sur le bien-être, et éco-concernée. Aussi il m’est paru intéressant de connaître les … Continuer de lire Les Supers Granos de l’été 2016

Coup de Coeur Sherbrookois: Folle Théière.

Une entreprise Mère-Fille pleine d’éthique à découvrir.     J’ai une véritable passion pour le thé biologique. Le vert. Le blanc. Le noir. Le mariage des herbes, épices en tisanes originales et savoureuses… Quelle ne fut pas ma surprise au hasard d’une sortie Sherbrookoise de découvrir un petit salon de thé discret, secret bien gardé entre les immenses locaux professionnels du centre-ville : Folle Théière. Derrière … Continuer de lire Coup de Coeur Sherbrookois: Folle Théière.

Et si mon patron… m’offrait un congé paw-ternité?

Dans la catégorie Mon patron est meilleur que le tiens, Greg Buchanan se classe assurément au top de la course pour le prix du patron le plus ouvert d’esprit sur le bien-être de ses employés…et de leurs proches! Alors qu’au Québec, nous venons de reconnaître le statut juridique d’un animal comme différent de celui d’un objet (oui, oui…) et que nous peinons encore à empêcher les propriétaires de … Continuer de lire Et si mon patron… m’offrait un congé paw-ternité?

Dossier d’Enquête n°0001 – La Food Co-Op !

Voici un projet qui a pris sa source aux Etats-Unis et que m’a présenté ma fabuleuse maman ! Je ne connaissais pas du tout l’existence de ce modèle d’entreprise. Dans ma commune (et donc mon esprit), la Coop est une boutique dans laquelle les clients peuvent, moyennant quelques frais d’adhésion, prendre part au conseil d’administration (=avoir le droit d’assister à une assemblée générale annuelle) et  payer un prix de membre sur les produits vendus en magasin (qui est souvent le « juste prix » quand le prix non-membre est un prix gonflé allègrement).  

L’histoire du magasin collaboratif (COOP) aux Etats-Unis ou comment faire travailler vos clients pour vous ?

Photographie: Tous droits réservés @ Spencer Ritenour, FlickRCC. Park Slope, première FOOD COOP d’alimentation installée à Brooklyn (NY)

Selon la légende, tout a commencé dans une boutique New-Yorkaise, menacée de faillite; les clients ont décidé d’aider bénévolement  à la coordination et la gestion du magasin afin de sauver le commerce d’alimentation biologique; la première « entreprise du peuple » était née ! Le modèle économique d’une des plus anciennes de ces coopératives, la Park Slope Food Coop à Brooklyn veut que chacun de ses membres adultes contribue au travail dans le magasin 3 heures par mois. En échange, les membres actifs peuvent s’approvisionner à la boutique. Les non-membres sont invités à visiter le magasin, mais ne peuvent rien acheter. De nombreuses initiatives entrepreneuriales suivent depuis ce modèle comme The People’s Supermarket de Londres qui lui n’oblige pas le travail volontaire en rendant possible d’acheter les produits à un prix plus élevé que les membres.

Les intérêts pour le client/bénévole:

  1. Payer ses produits biologiques beaucoup moins cher.
  2. Réseauter avec de nouveaux membres de la Coop.
  3. Développer de nouvelles aptitudes.
  4. Se sentir impliqué dans un projet de valeur.
  5. Avoir encore beaucoup de temps libre pour faire d’autres activités, ce qui n’est pas toujours le cas avec d’autres formes de bénévolat.

Les intérêts pour l’employeur:

  1. Ne pas payer d’employés ni de charges sur ceux-ci.
  2. Disposer d’une main d’oeuvre quasiment illimitée (à condition d’avoir un bon plan marketing bien sûr).
  3. Concentrer tous ses efforts sur la qualité des produits et le contact avec les fournisseurs plutôt qu’à la prise en charge de nombreux employés.
  4. Déléguer les tâches et responsabilités à un ou deux employés coordinateurs des autres bénévoles.

Pourquoi ça fonctionne ? Parce que les gens aiment payer moins pour la qualité, autant du côté des clients que de celui des employeurs.

Pourquoi c’est prouvé ?  Parce que c’est un modèle « à la mode » qui est de plus en plus employé dans le secteur « événementiel » (levées de fonds, spectacles, rallyes,tournois, bootcamps et courses à obstacles ou même festivals…). On y propose aux potentiels clients d’œuvrer à titre de bénévole pendant le festival ou l’activité, ce qui lui donnera le droit d’y participer sans frais.

Continuer de lire « Dossier d’Enquête n°0001 – La Food Co-Op ! »

L’éthique au service de la mode ou la mode au service de l’éthique ?

S’il y a bien une chose qui est très très peu associée à l’image qu’on se fait d’une personne grano/écolo, c’est le monde de la mode! Et pourtant! Etre écologiquement engagé et concerné ne signifie pas que l’on n’apprécie pas de se sentir bien et beau/belle dans ses vêtements. Si vous avez des bébés écolos (la nouvelle génération de bébés granos, yay!) vous le savez … Continuer de lire L’éthique au service de la mode ou la mode au service de l’éthique ?