░░░░░░░ Les essentiels de ma cuisine zéro déchet ░░░░░░░░

Faire le tri dans une cuisine est de loin la partie la plus compliquée de toute l’opération zéro déchet.

Exemple: Nous sommes 5 à la maison, pourtant dans nos tiroirs, il  fut un temps où il y avait 20 fourchettes en tiroirs et dans les placards il y avait 30 verres… « Juste au cas où on aurait des invités ! ». Honnêtement, nous n’avons JAMAIS utilisé tout cela en même temps, invités ou pas. Pire encore, dans un engrenage très curieux, il semblait plus indiqué de saisir aventureusement une nouvelle cuillère dans le tiroir et de laisser celle qu’on avait utilisé avant dans l’évier, attendant qu’une bonne âme daigne s’attarder sur sont sort. Pourquoi donc laver et réutiliser la même cuillère? Il en allait de même pour les verres, les assiettes…

A bout d’invasion barbare « ustensilaire », il m’est venu une idée radicale. Autant vous dire que lorsqu’on réduit ses placards de 30 à 5 assiettes pour 5 personnes, le problème ne se pose plus, celui qui veut manger; réutilise!

hillaryclinton  reaction politics america usa
Illustration:Tous droits réservés@ Giphy, Hilary Clinton

ETAPE NUMERO UN: Autant d’ustensiles et de vaisselle que de personnes (pour les invités, on enferme sous-clef un service de porcelaine supplémentaire, ou on pense à la vaisselle compostable si on ne recoit pas le président à dîner; plus simple, bien moins anxiogène, on profite du temps pour les invités plutôt que pour la vaisselle !)

Puis vient le soucis des machines comme l’évoque si bien la pionnière Béa Johnson dans son ouvrage, la machines sont la pour nous simplifier la vie mais au final, ne la compliquent-elles pas plutôt? Exemple, je veux trancher une pomme, j’ai le choix entre un couteau, un peu de temps et d’huile de coude, ou une mandoline, très peu de temps de coupe, mais énormément de nettoyage des moindres recoins de chaque pièce de l’appareil, ainsi que bien plus d’ESPACE pour la ranger/stocker/ oublier…

ETAPE NUMERO DEUX: Il est donc nécessaire d’aller à l’ESSENTIEL.

Pour moi, cela ce résume à:

  • La POUBELLE à compost et à recyclage. Bannir les déchets en achetant des produits en vrac, naturels ou totalement recyclables.
  • Un service à couteaux de qualité ( 3-4 pour pouvoir couper simultanément légumes, viandes , gros et petit)
  • Un Mixeur à main – plus efficace selon moi que tout autre appareil pour couper, broyer etc etc, le mixeur est un indispensable de ma cuisine pour les soupes, smoothies, purées, jus, etc… pour la modique somme de 10 dollars.
  • Le Garde-Manger rempli d’épices et de bonnes huiles (les deux sont à préserver de la lumière !) ainsi que d’aliments bio, sans sucres raffinés. Vous allez surtout bien y organiser votre rangement pour ne rien oublier et laisser périmer dans un coin!
  • Le Four – Cuisson, déshydrateur, outil anti-bruit de jouet dysfonctionnel (oui, j’enferme les jouets trop bruyants quand je ne trouve pas comment les arrêter dans le four pour ne plus les entendre, mea culpa…) le four est clairement indispensable dans ma cuisine québécoise. Un mini-four évite une consommation excessive d’énergie et est donc une excellente option. Découvrez ici comment utiliser votre four sans produire de déchets papier (alu, parchemin, etc…). En revanche, évincez absolument la cuisson au micro-ondes, je n’avance aucune explication scientifico-ésotériques pour justifier cette afirmation, simplement, la cuisson n’est jamais homogène, et relativement douteuse d’un point de vue bactériologique et moléculaire selon mon humble avis, et n’offre jamais la cuisson à laquelle tu t’attends (vive les brûlures et les aller-retours cinq fois à l’appareil car ton plat n’est jamais assez chaud!)
  • Le congélateur est l’outil indispensable contre le gaspillage, mais inutile d’en avoir deux ! On finit par oublier ce qu’on a au fond du deuxième congélateur et cela coûte en énergie incroyablement! Congelez dans vos bacs à glaçons de l’huile d’olive mélangée aux herbes fraîches (un classique que tout possesseur d’internet doit désormais connaitre), le jus de cuisson de vos légumes (vous donnera de délicieux cubes de bouillon de légumes gratuits) ou bien de délicieux bonbons glacés pour les enfants (une couche de purée de fruits fraîchement cueillis, une couche de chocolat équitable, succès garanti) !
  • Le réfrigérateur – Je dirais que nous avons la chance au Québec de vivre dans un frigo à grandeur nature quelques mois par année ! Autant en profiter, un petit placard en plastique sur la terasse, et hop, les boissons et autres aliments ne craignant pas les moins 40°C sont bienvenus. Plusieurs aliments se conservent mieux à température ambiante de plus: les pommes de terres, les oignons, les oeufs (pour ceux qui en mangent, ceci fera l’objet d’un article ultérieur car j’ai beaucoup de choses à dire sur les ovules de volailles que je boycotte personnellement…). Allez voir le concept génialissime de la vie sans frigo de la coréenne Jihyun Ryou et l’article d’Humanosphère sur la conservation sans frigo !
Illustration: Save Food From the Fridge

 

Les Gros luxes de ma cuisine;

  • Le Cuiseur à riz/ Vapeur: J’ignore si c’est un moyen tout à fait scientifiquement irréprochable pour cuire mes aliments, toujours est-il que je n’ai pas à rester collée devant ma casserole à espérer que mon riz ne crame pas ou ne soit pas trop ou trop peu cuit. J’ai découvert cela grâce à ma mère et je ne pourrais m’en passer aujourd’hui que pour une machine qui cuirait en plus du riz et des légumes à la vapeur, les pâtes et tous les autres aliments de notre alimentation occidentale classique. Si vous avez des suggestions de telles machines à tout-faire, je suis preneuse.
  • Le Robot à pâtisserie. Cela m’a littéralement pris 3 ans avant de commencer à m’en servir mais depuis je ne peux m’en passer. Pour réaliser gâteaux et recettes en un tour de main, car je suis une grande adepte de pâtisserie et ce au quotidien. Je lance, le robot travaille pour moi, et ca ne me prend pas plus de temps a nettoyer que manuellement puisque le matériel est identique: un fouet, et un bol.
  • La cafetière à expresso. Je ne bois pas vraiment d’expresso. Mais cette machine qui vaut environ 200 dollars net et que j’ai eu en seconde main pour une bouchée de pain donne un charme incroyablement réconfortant à mon intérieur, et me sert à tout (sauf faire du café, a part pour mes visiteurs); thé, tisanes, chocolat, re-diluer une soupe maison qui s’est condensée au réfrigérateur,faire mousser mon lait d’amande… Découvrez ici comment réutiliser vos infusions pour ne générer aucun déchet.

Je veille surtout bien à laisser tous ces objets du diable débranchés lorsque je ne les utilises pas 😉

 

ETAPE NUMERO TROIS: TOUT EST VISIBLE

Ceci est selon moi l’étape la plus importante; Bien consommer c’est VOIR. Lorsqu’on ne voit pas le morceau de pomme oublié au fond du frigo, le gaspillage alimentaire est inévitable. Organisez vos étagères, votre réfrigérateur, et tout ce qui compte pour vous d’ailleurs, de manière à ce que TOUT soit visible:

une seule rangée d’aliments dans le frigo par étage, implique qu’on achète le moins de frais possible à la fois, par exemple, j’ai déjà des crèmes desserts , je n’achèterais pas ces beaux yogourts en spécial, avant d’avoir fini ce qui est déjà dans mon frigo, même si le spécial est concurrentiel !

ORGANISATION encore une fois, est le mot d’ordre, organiser revient à simplifier et revient donc à consommer intelligemment. Dans mon frigo par exemple, j’ai inscris au marqueur indélébile (mais qui est en fait délébile en présence de solution alcoolisée, faites le test !) ce que je m’attends à voir sur chaque étagère; « laitages », « fruits et légumes », « restes », « sauces ». Résultat, plus personne à la maison ne doit fouiller pour retrouver l’ail ou la dernière part de quiche !

comedy full house flirting bob saget danny tanner
Illustration: Tous droits réservés @ Giphy, Bob Saget, Full House

Finalement, en guise d’ouverture sur le sujet, si vous êtes un grand voyageur, et assez bon cuisinier, tentez l’expérience Cook for Couch, du couchsurfing gratuit en échange de vos talents culinaires, un bon moyen de montrer aux autres comment assurer dans une cuisine zéro déchet Rock’n’Roll !