Zéro Déchet

Trouver l’inspiration pour CHANGER de vie…

 

Crédits graphiques: http://positivedoodles.tumblr.com/
Emm’s Positive Doodles: Consultez le tumblr de cette superbe illustratrice! 
Est-il réellement possible de changer ?
Réduire son impact sur la planète est le grand défi du XXIe siècle. Le gaspillage, la pollution et les autres fléaux imposés par les Hommes à leur environnement témoignent d’un déséquilibre de l’esprit avant tout. Le besoin de tout sur-consommer qu’il soit alimentaire ou matériel est créé de toute pièce par un désir de combler un vide qui vraisemblablement serait plus d’ordre affectif. Rééduquer son esprit en dés-associant « bien-être » de « quantité  » est l’élément-clé de réussite d’un mode de vie zéro déchet.

Suivez les guides !

(Ce sont tous de merveilleux supports que je vous recommande très vivement)
 
 fleche La grande instigatrice du mouvement Zéro Déchet  Béa Johnson
Illustration: Tous droits réservés @ Editions Les arènes et Béa Johnson

A l’image de son blog, le livre de Béa Johnson, la pionnière du zéro déchet, est une mine d’or pour celle ou celui qui désire changer radicalement sa vie en faveur de la simplicité. Suivez cette franco-américaine inspirante dans son parcours qui l’a mené à être à la tête d’une famille dont les détritus annuels arrivent à être contenus dans un seul pot Mason ! Laissez-la vous inspirer…

fleche

  1.  Famille Zéro Déchet avec les illustrations en prime !
  2. Défi Zéro Déchet
  3. Tendance Radis ( Fabriqué au Québec !)
  4. Sortir les Poubelles ( Fabriqué au Québec !)
  5. Tranches de Pimous, maman zéro déchet (Fabriqué au Québec !) (&oui, ce sont souvent des mamans qui lancent les mouvements, bon !) 
  6. Ecolo Imparfaite, le blog de Julie (Fabriqué au Québec !)
  7. Les Trappeuses (Fabriqué au Québec) des Granos qui se mettent tranquillement au Zéro Déchet.
  8. Echos Verts 
 
>>>  Un Truc Par Jour  <<<
 
 

Les principes de base du zéro déchet

Comprendre: le moins déchet possible dans un pays ou nous avons la chance formidable d’avoir un service de recyclage et de compostage a domicile ! 
  • Refuser
  • Réduire
  • Réutiliser
  • Recycler
  • Composter

Consultez la Rubrique In Corpore Sano pour découvrir comment j’organise les pièces de la maison de manière à réduire au maximum l’encombrement et les déchets inutiles !

emoticone

I.Refuser

Les publicités livrées à la maison, les publicités données dans la rue ou lors d’évènements sociaux…On est très rapidement débordé de matériel inutile, surtout en Amérique du Nord ! Refuser les échantillons et accessoires promotionnels qui finiront perdus derrière un fauteuil ou pire, à la poubelle est l’élément clé du changement ! Je refuse les cadeaux pour mon fils; après sa fête de un an seulement, notre maison croulait déjà sous les jouets en plastique bourrés de perturbateurs endocriniens! Le pire étant que quand il y a trop de choix, l’enfant ne sait plus où donner de la tête et ne joue plus avec aucun des jouets ! En tout cas c’était le cas du mien avant que je ne m’amuse à tout cacher et donner au suivant… Je le dis désormais sans peur aux autres:  » Merci mais il a trop de jouets, si vous tenez absolument à lui offrir du matériel une paire de chaussettes en laine véritable et bio (c’est à dire non traitée de produits chimiques… laissez moi vous présenter plus tard l’industrie du textile bio !) cela lui sera utile ET durable. Ou une petite pièce à mettre dans sa tirelire pour lui apprendre à gérer ses petites finances!  » Et oui, être zéro déchet c’est aussi rendre toute sa famille plus responsable !

II.Réduire

On diminue son train de vie et on fait le point sur ses besoins réels. Technique imparable: se demander « Est-ce que j’ai utilisé cette chose dans le dernier mois ? » Si non, je ne l’utiliserais probablement pas plus le mois suivant. A donner au suivant !

En Home Staging, désencombrer rend une maison plus attrayante; on s’y concentre sur les points essentiels et il est plus simple de mettre en valeur ce que l’on souhaite mis en valeur ! On apprécie bien plus de vivre dans une pièce qui ne nous étouffe pas par l’abondance de matériel !

De la même façon, acheter des produits le plus brut possible (c’est-à-dire sans emballage, vive le vrac!) permet de réduire sa production de déchets d’une manière considérable !

Finalement, ce principe magique s’applique à peu près à tous les domaines de la vie: réduire l’utilisation de l’automobile en faveur de celle du vélo ou de la marche sauvera la planète, réduire sa consommation de cigarette, alcool, et malbouffe vous sauvera vous même, etc… Les couponneurs vous le diront, les réductions ont toujours du bon !

III.Réutiliser

La base pour éviter de jeter, gaspiller (et perdre de l’argent !) c’est de donner une deuxième vie aux objets dont on envisage de se séparer ! DIY, Hacks, plusieurs idées sont disponibles sur le net pour donner une seconde chance à vos objets, aussi « ordinaires » soient-ils ! Et si vous ne voyez vraiment pas quoi faire de votre objet, pensez don ou vente en seconde main ! Quelqu’un lui trouvera probablement une utilité !

Illustration: Récupération géniale d’un verre cassé par Look What I made

On peut faire beaucoup avec de la peinture à bois, à tissus et à plastique (en essayant de prendre les moins polluantes possibles).Et cela vaut aussi pour ce que vous considériez autrefois comme des « déchets » alimentaires!

Illustration: Espacebuzz.com

IV.Recycler

Lorsqu’on envisage de se séparer du produit après son acquisition, on achète le plus possible de matière déjà recyclées et totalement recyclables.

V.Composter

Que dire du compost? C’est une grande histoire de méconnaissance du procédé qui fait que les humains se refusent encore à composter leurs déchets organiques. Et j’ai longtemps fait partie de ce lot d’humains je vous rassure, vous êtes normaux ! Pourtant, il n’y a rien de plus simple que d’éviter à nos déchets organiques de prendre la direction des centres d’enfouissements déjà bien trop remplis sur nos continents, et ceux des autres !

Pour composter efficacement il vous faudra:

  1. de l’air: jusque là, tout va bien.
  2. de l’eau: l’eau de pluie reste le meilleur choix.
  3.  de l’azote: les matières humides comme les rebus de végétaux (légumes et fruits abîmés, mauvaises herbes, etc.) ou les coquilles d’oeufs (controversées pour ma part). Attention, il ne s’agit pas de restes de votre petite verdure arrosée de sauce Ranch du midi! Pour celle là, on la se force à finir son assiette s’il vous plaît ! On dit oui aux pelures (même si elles ont des propriétés qui méritent que vous les consommiez), marc de café (même s’il est préférable de ne pas trop en consommer), et autres feuilles brûlées de laitue… On pense à en faire de petits morceaux si on veut accélérer leur dégradation. On évite les viandes, laitages, et produits huileux et gras (cela aide d’avoir une alimentation non-omnivore). De même la litière souillée du chat n’a vraiment pas sa place dans un compost à ambition potagère.
  4. du carbone: la matière sèche des feuilles mortes: enfin vous allez savoir quoi faire de ce magnifique cadeau de l’automne ! Lorsqu’on n’en a plus, on peut leur substituer des lanières papier journal comme La Presse, qui est imprimée avec de l’encre non toxique à base de soja et que vous pouvez en plus essayer gratuitement pendant un mois ! Ainsi, à chaque fois qu’on met des déchets organiques dans le composteur, il faut les recouvrir d’une quantité équivalente de feuilles sèches pour éviter odeurs et insectes.
  5. de la rigueur ! On remue le compost pour bien aérer chaque deux semaines ou à chaque ajout de matière organique !
  6. prendre votre dico d’anglais et consulter l’information du conseil canadien du compost ainsi que wikiHow, wikiHow et encore wikiHow.